La voie verte des berges de l’Isle

Cheminant d’Est en Ouest de l’agglomération, sur une quinzaine de kilomètres, la voie verte des berges de l’Isle est sans aucun doute l’un des endroits les plus fréquentés en Dordogne par les coureurs à pied, qu’ils soient périgourdins ou d’ailleurs.

Au calendrier des compétitions de la Fédération Française d’Athlétisme (FFA), on dénombre pas moins de 3 courses à pied empruntant une partie de son parcours : les foulées de Saint-Georges, les 10 km du canal et un tout récent semi-marathon organisé en relais.

Partant de Trélissac (parc de l’annexe de l’hôpital), elle permet par l’intermédiaire de 2 passerelles (Barnabé et Japhet) enjambant l’Isle de rallier Marsac-sur-l’Isle (Saltgourde), en passant par le centre ville historique de Périgueux dominé par la cathédrale Saint-Front.

11211925824_625e1f88e7_o 11212260055_24f3d9e19d_o

Des accès sont également possibles depuis les communes de Coulounieix-Chamiers (passerelle des Izards) et de Boulazac (nouvelle passerelle Jean Ferrat).

Il est facile de s’y garer à proximité dans l’un des nombreux parkings publics gratuits, prévus à cet effet.

Initiés en 2000 par la Communauté d’Agglomération Périgourdine (CAP), les travaux de la voie verte ont été réalisés en plusieurs phases. Son inauguration officielle, dans sa configuration actuelle, a eu lieu le 21 octobre 2006.

Un aménagement des extrémités est prévu, en direction des communes d’Escoire et de Razac. La réalisation de ces prolongements devrait permettre, à terme, d’étendre à 30 km la distance totale du parcours.

La voie verte dispose d’un revêtement de qualité en enrobé lisse, à l’exception de la partie longeant la voie des Stades, constituée en béton blanc. Large de 3 m, délimitée par des plots, elle permet aux usagers (piétons, rollers ou cyclistes) de circuler en toute sécurité. La circulation des engins à moteur y est en principe interdite, conformément au Code de la route.

Pour les coureurs souhaitant ménager leurs articulations, il est possible de courir sur les parties engazonnées situées de part et d’autre de la voie.

Des bancs, poubelles, ainsi que des sanitaires en accès gratuit sont disposés tout le long de la voie. Des points d’eau potable sont également disponibles, mais ne sont pas tous fonctionnels.

Autre point positif, les joggeurs peuvent profiter également des différents agrès installés en plusieurs points du parcours, notamment le long du canal, pour transformer leur sortie en véritable parcours de santé.

Pour les plus imaginatifs, il est également possible d’agrémenter leur course en profitant de la présence des divers aménagements, ouvrages ainsi que du mobilier urbain (escaliers, bancs, rambardes, poteaux, trottoirs, murets etc…) pour pratiquer des exercices de PPG, ou même courir façon trail urbain.

11211738545_b41913ef3f_o 11211895806_1ce34e79dc_o

De par son environnement, la voie verte offre plusieurs portions ombragées situées en différents endroits. En partant depuis le parc de l’annexe de l’hôpital à Trélissac, on accède à une longue allée bordée de platanes, sur près d’1 km 500. Puis après une petite portion de verdure située à proximité de la passerelle Jean Ferrat (km 3), on arrive au niveau du parc Grandou (km 4) au milieu de ses grands peupliers.

Il faut ensuite attendre d’avoir passé le centre-ville pour accéder sur la partie longeant la voie des stades (km 9 à 11), protégée par des charmes disposés de part et d’autre de la voie, avant d’arriver 3 km après sur la partie finale, au niveau du golf, où l’on retrouve une végétation assez dense, sur environ un kilomètre.

11211766635_f4e4ec9433_o 11211829464_d696e25eb1_o 11212384063_fffff78eaf_o

En raison de sa longueur et de son faible dénivelé, la voie verte constitue un endroit propice pour la réalisation de sorties longues. Elle se prête également bien à la pratique du « bike & run ».

Parmi les autres avantages, la voie verte permet d’accéder aux deux pistes d’athlétisme récemment rénovées de l’agglomération (stade Francis Rongiéras à Périgueux et stade Firmin Daudou à Trélissac), situées à quelques centaines de mètres de celle-ci. Pour le coureur à pied, il est ainsi possible d’y effectuer un échauffement en préalable d’une séance de fractionné, en alternative à la piste.

En matière d’équipement, le seul bémol concerne l’éclairage. En effet, si des lampadaires permettent d’éclairer ponctuellement la voie verte, principalement en centre-ville, les bornes lumineuses installées à l’origine pour compléter ce dispositif ne fonctionnent plus. Il est donc vivement conseillé aux coureurs souhaitant effectuer une sortie nocturne de s’équiper de vêtements et de dispositifs réfléchissants, ainsi que d’une lampe frontale, et ce d’autant plus que de trop nombreux cyclistes y circulent la nuit sans aucun éclairage. Une remise en état de l’installation pourrait intervenir d’ici 2014.

Liens 

Fiche du parcours à télécharger

Galerie de photos du parcours

Carte à télécharger

Fiche du site internet VVV – AF3V

Vidéos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s