Trail Freak : le minimalisme en trail selon Vivobarefoot

Après avoir participé à un challenge proposé par le site Running Heroes, Cédric a remporté l’une des 5 paires de Vivobarefoot Trail Freak qui étaient mises en jeu. L’occasion lui a ainsi été donnée de pouvoir découvrir et surtout essayer un modèle qu’il n’aurait pas forcément envisagé d’acheter. Après un premier test, il vous livre son ressenti sur ce produit.

Les premières impressions à l’ouverture de la boite sont positives. Cà respire la qualité au niveau des matériaux et de la fabrication.

DSCF6776

Je trouve la présentation assez réussie dans ce coloris.

Le tissu mesh sur les parties supérieures avant et latérales de la chaussure est fin mais semble respirant et assez résistant pour l’usage auquel la chaussure est destinée.

Des inserts « 3M » assurent une certaine imperméabilité sur les parties inférieures. La semelle de contact qui remonte sur toute la périphérie de la chaussure permet également d’envisager avec sérénité un usage sur sol gras.

Le chausson est confortable, les orteils trouvent facilement leur place à l’avant avec une « toe box » bien dimensionnée. Le produit taille grand, il convient donc de choisir une pointure identique à ses chaussures de ville.

Le chaussant en « Dri-Lex Performance » (nylon & polyester) et coutures lycra devrait permettre d’envisager un usage sans chaussette.

La tige intérieure est doublée et dispose d’une semelle amovible de 3 mm pour bénéficier de 2 niveaux d’épaisseurs.

Un point positif pour le système de laçage, qui est largement inspiré du principe Quicklace de Salomon.

L’accroche est assurée grâce à un dispositif de crampons de 4,5 mm en forme de V (V-grip) disposés sous l’ensemble de la semelle.

DSCF6779

La chaussure est parfaitement flexible sur tous les axes, ce qui n’est pas pour me déplaire.

DSCF6793 DSCF6795

Le critère du poids est également primordial pour moi dans le choix d’un produit. Que ce soit visuellement ou lors de sa prise en main, la Trail Freak évoque la légèreté.

 Je l’ai confrontée sur la balance à mes Brooks Puregrit que j’utilise habituellement afin d’en avoir le coeur net.

DSCF6788 DSCF6787

Verdict : 234 grammes pour les Vivobarefoot contre 236 grammes pour les Brooks (taille 40/41). On a donc bien la confirmation que les Vivobarefoot appartiennent à la catégorie poids plume. Je pensais toutefois que le différentiel aurait été plus net avec les Brooks.

Le revendeur du site partenaire commepiedsnus.com, m’avait mis en garde : « Même si vous êtes habitués à courir avec des chaussures légères, les Trail Freak sont réellement minimalistes donc pas plus de 20 minutes pour la première sortie ».

Vivobarefoot

Compte tenu de la météo magnifique du matin, il aurait été dommage de réduire la sortie à 20 petites minutes. J’ai donc choisi un parcours de 13 km en forêt avec un peu de dénivelé pour un premier test grandeur nature d’à peine plus d’une heure.

Le départ et le retour de mon parcours test comprenait une partie sur route d’environ 1 km. Rares sont les trails exempts de bitume, notamment au niveau des zones de transition. Un test sur route n’est donc pas inutile.

Selon mes premières impressions, la route n’est pas la surface de prédilection des Trail Freak en raison de la quasi absence d’amorti du produit. En revanche, cette caractéristique ne m’a aucunement dérangé sur la suite du parcours, en forêt, principalement composé de passages sur terre, sur partie enherbée et sur calcaire compacté.

J’ai trouvé l’accroche convaincante. Même si les conditions actuelles sont relativement sèches, j’ai rencontré quelques passages humides en sous-bois où le système de crampons n’a pas été mis en défaut. Il conviendra de vérifier le comportement de la chaussure en hiver sur sol gras.

La légèreté de la chaussure constitue bien sûr un atout lorsque le dénivelé positif s’élève. Compte tenu du drop nul, plus encore qu’avec une chaussure conventionnelle, le talon n’est quasiment pas en contact avec le sol lors des ascensions. Les mollets sont alors sur-sollicités. Sur les passages plats une adaptation de la posture est également nécessaire mais elle est venue assez naturellement pour ma part.

J’ai trouvé les chaussures à leur aise sur les secteurs plus techniques et lors des changements d’appuis, sans doute en raison de la flexibilité de la semelle.

En revanche, sur les segments rapides, notamment en descente où il est habituel de talonner, je pense qu’une période d’adaptation est nécessaire afin d’exploiter toutes les qualités des Trail Freak.

Conclusion :

Points positif Points négatifs
Qualité des matériaux et de la fabrication Produit assez élitiste
Légèreté Nécessitant une période d’adaptation
Flexibilité Diffusion assez restreinte
Look
Accroche (à confirmer)

Le produit est disponible à la vente au prix de 120,00 € sur le site commepiedsnus.com.

logo_commepiedsnus

La Vivobarefoot Trail Freak sous tous les angles

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Bourda dit :

    Merci beaucoup pour ce test !
    Moi qui cherchais une minimaliste Trail pour investir dans les prochains mois, je suis ravie de cette présentation !

    1. Bonjour,
      C’est un très bon produit en effet.
      Attention toutefois, il faut savoir l’apprivoiser et adapter sa foulée.
      Je n’ai pas encore testé sur longues distances ni en conditions hivernales.
      A suivre…

      1. Bourda dit :

        Tu as raison, avec ce genre de chaussure, il faut absolument modifier sa foulée (ne plus talonner) et cela avec « Progressivité » pour ne pas agresser les mollets et les tendons d’Achille !

  2. al dit :

    bonjour ,
    j’ai peut être raté un passage , mais ça donne quoi en drop ? 0 ? 4 ?

    1. Bonjour,

      Les Vivobarefoot sont des chaussures dites « zéro drop » (différentiel de hauteur nul entre l’avant et l’arrière).

  3. Manel dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce test!
    Je cours deja en chaussures minimalistes mais je cherche des chaussures trail minimalistes avec un tres bonne accroche.
    Elles donnent quoi ces trail freak sur terrains boueux?

    1. Bonjour,

      Si ce sont des chaussures avec une très bonne accroche que tu recherches les Trail Freak risquent peut être de te décevoir.

      Sur ma dernière utilisation, un cross départemental de près de 10 km, où les conditions étaient difficiles sur certains segments du parcours, l’accroche s’est révélée un peu juste.

      Sportivement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s