Marathon de Toulouse Métropole 2014 : Compte-rendu – Photos – Vidéos – Résultats

Parce que jamais 2 sans 3, c’est presque comme une évidence que nous avions décidé de revenir pour la 3ème fois consécutive pour participer au marathon international de Toulouse qui en était, cette année, à sa 8ème édition.

Après y avoir fait nos premiers pas sur la distance, en 2012, nous y avions connu l’an dernier des fortunes diverses : Cédric en avait profité pour améliorer son record personnel, en terminant dans un temps de 2h53’45, alors que Cyril avait dû jeter l’éponge au 30ème km.

Contrairement à 2013 où la course servait de support aux championnats de France de marathon, peu de Périgourdins avaient fait le déplacement cette année. Peu importe, nous connaissons maintenant bien l’organisation de la course ainsi que la ville de Toulouse, où nous y avons désormais nos petites habitudes.

Après voir retiré nos dossards, simple formalité rapidement accomplie grâce à une organisation parfaitement huilée, nous avons pris le temps visiter les stands installés sur le village marathon.

Un moment sympa où l’on peut discuter notamment avec les coureurs chargés de mener les différentes allures, mais également se renseigner sur d’autres courses auprès de représentants venus en faire la promotion, ou encore tester des produits et découvrir quelques nouveautés en matière d’équipement.

SAMSUNG

(Les meneurs d’allure)

Nous avons profité de la belle fin de journée qui s’offrait à nous pour prolonger par une visite dans les rues piétonnes du centre-ville.

Nous avons retrouvé, le lendemain matin, un ciel sans le moindre nuage qui annonçait une journée à l’image de la météo de la veille : ensoleillée avec des températures particulièrement douces pour la saison, et surtout une quasi absence de vent.

Des conditions très propices a priori. S’il faisait légèrement frais au moment du départ, le soleil déjà bien présent faisait craindre toutefois à un scénario de course un peu à l’image de l’an passé, où après la mi-course il avait fallu lutter contre la chaleur.

A l’arrivée, celle-ci aura été finalement moins accablante qu’en 2013, où quelques ratés dans les ravitaillements n’avaient en plus rien arrangé à l’affaire.

Installés à l’intérieur du sas préférentiel, nous étions placés idéalement, juste derrière les élites, ce qui nous a permis de nous élancer sans être gênés.

IMG_7835

(Cyril juste après le départ)

Dans ces bonnes conditions, chacun avait en tête d’aller chasser si possible son propre record personnel, sans se soucier des meneurs d’allure. Pour Cédric, de toute façon, en dessous de 3 heures, il ne pouvait compter que sur lui-même.

DSC_0163_01

(Cédric quelques km après le départ)

Cyril avait décidé, quant à lui, de prendre un peu d’avance sur les meneurs d’allure des 3h, pour compenser une baisse de régime prévisible sur la seconde partie du parcours, légèrement moins roulante. Malgré ses efforts, Cyril n’a pu éviter le retour du groupe qu’il a laissé doucement s’éloigner jusqu’à l’arrivée, où il termine finalement en 3h00’45, à la 100ème place du classement, améliorant malgré tout au passage sa meilleure marque d’une trentaine de secondes.

20141027202752-4384e8b2-la

(Cyril en arrière plan, parc de la Maourine au km 33)

Source : http://www.studio-carl.com/index.php?/category/marathon-toulouse-2014

Cédric a, pour sa part, réalisé une course quasiment identique à celle effectuée au printemps, lors du marathon de Montauban, et passe la ligne dans un temps proche de son record personnel, en 2h52’42. Il prend la 50ème place sur 3777 coureurs classés.

L’enchaînement d’un semi-marathon et de deux marathons en trois semaines était sans doute un peu trop ambitieux pour espérer mieux, mais ce n’est que partie remise…

– Résultats

Album personnel

Photos CARL

Photos et vidéos Running Mag

Photos et vidéos runningaquitaine.fr

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. DaJo dit :

    Sacrées perfs quand on voit l’enchaînement de vos courses ces dernières semaines. Chapeau !

    1. ccdumonteil dit :

      Ah oui merci, c’est ça les coureurs du Périgord, élévés en plein air et bien nourris avec des bons produits, toujours en forme et jamais fatigués !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s