La boucle des Lavandières – Saint Vincent de Cosse

Après la présentation de la boucle des Vitraux, nous vous proposons de découvrir la boucle des Lavandières, identifiée par un fléchage bleu sur les parcours de marche nordique du secteur.

20151227_153543

Itinéraire pas à pas

Le départ s’effectue depuis la place de l’église de Saint Vincent de Cosse, en direction du nord.

20151227_153732

Après quelques mètres, une première balise permet de choisir sa boucle. Pour la boucle des Lavandières, il convient de prendre à gauche.

20151227_153909

Il suffit de se laisser guider dans les vieilles ruelles de la partie haute du bourg de St Vincent de Cosse où l’on peut admirer l’architecture paysanne typique.
20151228_152947

Le ruissellement continu, qui circule à plusieurs endroits, est issu de la source vauclusienne qui alimente le bourg en eau domestique.

20151228_153127

Après cette mise en jambe, on tombe rapidement sur un des nombreux vestiges remarquables de l’ère gallo-romaine présents dans le secteur.


20151228_153204

C’est le début d’une montée sèche, la seule véritable difficulté de la boucle.

20151228_153314

Tandis que l’on s’élève, on pourra s’accorder quelques instants de répit pour admirer la vallée de la Dordogne qui s’étale majestueusement sur la gauche.

20151228_153425

Après quelques hectomètres, on rejoint un chemin en castine où le pourcentage de la pente va encore s’accentuer, avec des passages à près de 40 % !

20151228_153534

Finalement, on débouche, par un escalier, sur une portion bitumée où l’ascension se poursuit encore avec deux lacets à négocier.

Les compétiteurs dans l’âme pourront se mesurer à ce segment qui est référencé sur STRAVA :

Boucle des Lavandières climb – Saint-Vincent-de-Cosse

  • 1,0 km
    Distance
  • 14 %
    Pente moy.
  • 88 m
    Alt. la + basse
  • 241 m
    Alt. la + élevée
  • 153 m
    Dénivelé

20151228_153800

Tandis que l’on retrouve une nouvelle portion en calcaire, on peut enfin souffler pour dérouler tout le reste de la boucle dont le profil est plat ou descendant.


20151228_154305

Le balisage, bien présent sur tout le parcours, permet de s’orienter sans difficulté lors de la progression.

20151228_155239

Les moins courageux pourront choisir de bifurquer à droite, après environ 3 km, et opter pour la variante de la boucle, plus courte. Ils devront alors suivre le balisage vert.

20151228_155310

Au terme de cette progression, on rejoint une nouvelle jonction en bitume où l’on peut apercevoir, au loin, l’église de Cazenac.

20151228_155741

Puis, on laisse rapidement la route pour retrouver les sentiers boisés.

20151228_160045

Toujours en position dominante, on profite au passage des paysages environnants.


20151228_160635

La partie supérieure de ce chemin est descendante et fortement accidentée par endroits, ravinée par les pluies et détériorée par les engins forestiers. La technicité de ce passage est accentuée, par ailleurs, par la présence de nombreux cailloux et rochers.

20151228_160845

La pente s’adoucit et on peut alors dérouler sur un chemin en léger faux plat descendant où il est possible de presser l’allure.

20151228_161251

Une bâtisse carrée marque la liaison avec la variante de la boucle que l’on rejoint en poursuivant par la gauche.

20151228_161417

Un peu plus loin, après avoir contourné un point humide, on rattrape la jonction avec la boucle des Vitraux.

20151228_161519

La fin du parcours est ponctuée par la présence de plusieurs lavoirs qui donnent son nom à la boucle.

20151228_161717

Un dernier effort et le bourg de Saint Vincent de Cosse est en vue.

20151228_161920

Carte

(Tracé du parcours)

Profil

(Profil du parcours)

Distance : 7,2 km

Dénivelé : 210 D+

Notre avis

Plus court et avec légèrement moins de dénivelé que la boucle des Vitraux, ce parcours ne manque pas de piquant avec son unique mais belle ascension située au départ.

La boucle des Lavandières présente les mêmes atouts que celle des Vitraux avec des revêtements variés (bitume, castine, terre, …), des paysages et points de vue magnifiques, ainsi que sa voie romaine à explorer.

Il est possible de combiner ces deux boucles, qui comportent une partie finale commune, en suivant le balisage noir. En y mettant un peu d’intensité, on obtient alors un terrain de jeu des plus intéressants.

Liens

Photos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s