Marathon des Forts du Périgord 2016 : une 3ème édition placée sous le signe de la préhistoire

Fidèle à son engagement de proposer un parcours inédit tous les ans, l’équipe du marathon des Forts du Périgord a décidé, pour 2016, de poser ses valises dans la vallée de la Vézère. Une nouvelle facette du Périgord à découvrir pour les participants qui sont de plus en plus nombreux d’année en année.

Après le pourpre (pour la première édition entre Bergerac et Grignols) et le vert (l’an dernier de Brantôme à Bourdeilles), c’est donc le Périgord noir qui sera mis à l’honneur cette année.

12313543_506682212843649_4500822411118585420_n

Nouveau territoire à explorer, et nouveau défi à relever sur un parcours dont on nous promet qu’il sera à la fois « piquant et majestueux ».

 « Le parcours s’annonce plus corsé que les années précédentes. C’est un tracé parsemé de merveilles, surplombant et traversant des falaises célèbres dans le monde entier, longeant châteaux, demeures et bories dans les profondeurs des forêts » (site de l’organisation).

12246713_501677386677465_2141545918318960330_n

(château de Commarque dans la brume)

Sur la distance marathon, reliant Saint-Léon-sur-Vézère au Bugue, ce sont près de 1 000 m de dénivelé positif qui attendent les coureurs.

Un circuit de 12 km, allant de Campagne au Bugue, a été prévu pour les marcheurs et randonneurs.

Enfin, de leur côté, les vététistes auront une boucle 55 km à accomplir autour du Bugue.

Avec moins de 15 % de route, la part belle sera faite aux passages sur chemins, sentiers en pleine forêt, le long des falaises ou en bord de rivière.

la-roque-st-christophe-coupe3

(La Roque Saint-Christophe)

Située en plein cœur du Pays de l’Homme, la course traversera plusieurs sites emblématiques des environs :

– depuis le départ, du village de Saint-Léon-sur-Vézère20130201162916_MNP

– en passant par la commune de Peyzac-le-Moustier et son site de La Roque Saint-Christophe, connu pour ses habitats troglodytiques

– Les Eyzies, sa célèbre statue Cro-Magnon et son Musée International de la Préhistoire

– le château-fort de Commarque et son village médiéval

– jusqu’à l’arrivée, sur le site du village du Bournat au Bugue.

Souhaitant rester discrets pour ménager l’effet de surprise, les organisateurs n’ont pas prévu de reconnaissance de parcours. De même, aucune trace GPS ne sera disponible.

La carte d’ensemble ainsi que le profil de course figurant sur le site livrent toutefois quelques indications précieuses, pour celles et ceux qui souhaiteraient se préparer au mieux.

Profil

Au niveau du dénivelé tout d’abord, on s’aperçoit que les principales difficultés se situeront sur les deux premiers tiers du parcours. Avis donc à ceux qui voudraient partir vite ou qui ne sauraient pas gérer les efforts. Information également intéressante pour les relayeurs, pour la répartition des rôles en fonction des aptitudes et préférences de chacun.

Carte

Si l’on se réfère à la carte, les coureurs devraient rapidement entrer dans le vif du sujet avec l’ascension de ce qui semble correspondre à la redoutable côte de Jord, qui délivre à son sommet un magnifique point de vue sur la vallée. Celle-ci est bien connue notamment de ceux qui ont eu l’occasion de participer par le passé au relais de Jacquou.

Sachant que Jean-Marc AUTEFORT a œuvré à la préparation du parcours, on devrait retrouver en partie finale quelques sections déjà empruntées par les participants des courses qu’il organise (Raid des 2 vallées ou trail hivernal du Bugue notamment), dans les environs de la forêt de Campagne et de son château, dont nous avons eu déjà l’occasion de vous présenter précédemment 2 de ses parcours balisés (la boucle du polissoir et la boucle Sud).

DSCN1326

(le polissoir – forêt de Campagne)

A l’arrivée dans le village du Bournat, reconstitution vivante et fidèle d’un village périgourdin en 1900, les concurrents auront fait un sacré voyage dans le temps qui les aura menés depuis la préhistoire, en passant par le Moyen-Âge, jusqu’à l’époque contemporaine.

A l’heure où beaucoup s’interrogent sûrement sur leur programmation de courses pour cette nouvelle année, il y a fort à parier qu’avec un tel parcours le marathon des Forts, dans cette version « prehistoric trail », figurera dans la « short list » de bon nombre d’entre vous. Sachez en tout cas que les inscriptions vont bon train et que, après le 25 février 2016, il sera trop tard pour vous décider.

Pour les relayeurs, il faut savoir que l’organisation a mis en place une page Facebook sur laquelle vous pouvez rechercher d’autres partenaires, si vous avez du mal à compléter votre équipe.

En attendant, voici quelques images de ce qui vous attend le 13 mars prochain.

Retrouvez toutes les informations sur le site de la course.

Inscriptions

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. cerf dit :

    Possibilité de loger chez nous.
    Gites chauffée sur thonac à 5km de saint léon.

    Camping la castillonderie

    1. Bonjour,

      Merci pour l’information.

      Site internet à consulter : http://www.dordogne-castillonderie.fr/

      Sportivement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s