Bernard FAURE : la course à pied comme un art de vivre

retro_11Natif de Périgueux, Bernard FAURE a fait ses premières armes sur la piste de l’Elan Sportif de Trélissac, avant de devenir champion de France de marathon en 1982, à Hyères, devant le tenant du titre Dominique CHAUVELIER. Il fut vice-champion de France l’année suivante.

Titulaire d’un record personnel sur cette distance en 2 h 12 m 55 s, réalisé en 1983, il a été plusieurs fois international

Après avoir été l’entraîneur de nombreux athlètes français de haut niveau (Bruno LEGER, Christine MALO, Mustapha EL AHAMADI, Driss EL HIMER…), il a entrepris en 1995 une carrière de préparateur physique au service de différentes équipes professionnelles de rugby (CA Brive, CS Bourguoin Jallieu, Gloucester) ou de football (Toulouse FC).

chau-chau-et-bernard-faure
Bernard FAURE (dossard 5), au départ du marathon de Paris, aux côtés de Dominique CHAUVELIER

Il a été l’un des tous premiers à proposer, dès 1984, des stages de course à pied ouverts à tous, qu’il organise plusieurs fois par an, depuis chez lui, dans un hameau à côté d’Hautefort en Dordogne.

Il a également développé un programme de plans d’entraînement personnalisés pour marathon et semi-marathon, en collaboration avec la revue Jogging International.

Mais, c’est surtout comme consultant auprès de France Télévisions, où il a œuvré pendant plus de 20 ans en tant que commentateur des grands événements d’athlétisme, aux côtés de Patrick MONTEL et de Stéphane DIAGANA, qu’il s’est fait connaître du grand public.

Faure_AthletismeHomme de conviction, il n’a pas hésité à refuser de se rendre à Pékin, en 2008 pour commenter les JO, en soutien à la cause tibétaine. Il estimait que cela aurait été pour lui « donner un blanc-seing à la Chine au sujet du Tibet » et ne voulait pas ainsi participer à « cette mascarade ».

Pondéré dans ses commentaires et précis dans ses analyses, il a su rendre l’athlétisme et ses codes accessibles au plus grand nombre.

Le tout nouvel entraîneur de Yohan DURAND vient d’accorder une interview à l’équipe de SPE15. Il y parle plus en détail de sa relation avec l’athlète périgourdin, dévoile une partie de son approche et de ses méthodes d’entraînement, donne son avis sur les affaires de dopage, et expose sa philosophie de la course à pied et du marathon qu’il conçoit comme un véritable art de vivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s