Découvrez en avant-première le début du parcours du Marathon des Forts 2016

Il n’y a pas que les bourgeons et les feuilles qui commencent à pousser en ce moment, sur les arbres, entre Saint-Léon-sur-Vézère et le Bugue. On a vu également fleurir depuis quelques temps plusieurs centaines de petites flèches bleues ainsi que des bouts de rubalise aux couleurs de la Dordogne Libre.

IMG_3021.JPGDes indices qui ne trompent pas. L’équipe du Marathon des Forts, présente sur place depuis mardi, est en effet passée par là pour mettre en place le balisage qui servira à guider les participants de la 3ème édition de l’épreuve, qui aura lieu ce week-end.

De ce que nous avons pu constater sur les 10 premiers km du parcours, qui mènent de Saint-Léon-sur-Vézère jusqu’à Peyzac-le-Moustier, le marquage s’avère visible et bien complet. Hormis les habituels étourdis, on ne devrait guère compter de coureurs égarés à l’arrivée, et ce d’autant plus qu’un fléchage au sol et des signaleurs seront présents pour venir compléter ce dispositif, le jour de la course.

Sur ce début de parcours, correspondant à la partie qui devra être accomplie par le premier relayeur (sur le relais à 4), les coureurs quitteront rapidement le bitume pour emprunter un chemin en terre. Ils évolueront par la suite sur des sentiers bien stabilisés où ils ne rencontreront aucune partie très technique.

Après un petit tour de chauffe de 2 km, les coureurs entreront dans le vif du sujet en abordant la première difficulté avec l’ascension de la côte de Jor. On y accède par un single en forme de lacets, où il ne sera pas facile de doubler. La pente est douce à ce niveau et l’on peut grimper au train.

IMG_3066.JPG

A mi-montée, on rejoint un chemin plus large où le dénivelé s’accentue progressivement et fortement. Au terme d’1,5 km d’ascension à près de 9 % de moyenne, on pourra couper son effort.

Sans titre.png

On accède alors à un nouveau sentier monotrace longeant la falaise, et menant au point de vue. Cette partie plate permet d’apprécier le panorama.

IMG_3037.JPGSur les 2 km suivants, les descendeurs seront à la fête avec 2 portions successives à fort dénivelé qui ramèneront les coureurs en direction de la Vézère, au niveau du camping Le Paradis, bien connu des vétitistes participant à la Rando Silex.

A ce niveau, les coureurs véloces pourront faire parler leur pointe de vitesse et tenter de créer des écarts. Ce sera en effet très plat jusqu’au premier ravitaillement.

A noter que, malgré les précipitations des dernières semaines, les chemins sont très praticables sur cette partie et ne devraient pas nécessiter un gros cramponnage.

A vous à présent de découvrir et d’écrire la suite. A dimanche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos du parcours

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. ctruffier dit :

    A reblogué ceci sur À la Thurneet a ajouté:
    Ahhh, la Dordogne, il a l’air sympa ce parcours non ? (c’est dommage que j’ai découvert ce blog qu’aujourd’hui…)

  2. Oui, un tracé magnifique, surplombant des falaises célèbres dans le monde entier, longeant châteaux, demeures et bories dans les profondeurs des forêts.

  3. ctruffier dit :

    Si j’en crois ce site le parcours semble en effet magnifique… http://marathondesforts.wix.com/perigord#!parcourscarte/cb74

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s