Annabelle SOURIAU et Thierry BREUIL dominent le Marathon des Forts 2016

Avant même de donner le top départ de la troisième édition, Thierry MERLET et toute sa bande savaient qu’ils avaient réussi leur pari. Parvenir à réunir plus de 2 000 participants en un seul week-end sur une épreuve sportive, peu de manifestations sont capables de rivaliser en Dordogne.

Que de chemin parcouru depuis l’édition inaugurale avec ses 500 inscrits. Un chiffre qui devait doubler l’année suivante, puis cette année encore à un rythme quasi-exponentiel.

En à peine 3 ans d’existence, on peut dire que le Marathon des Forts a acquis une notoriété dans le milieu du trail et du VTT qui lui permet désormais de rayonner bien au-delà des frontières du département, allant même jusqu’à attirer des concurrents venus de l’étranger.

Preuve que l’équipe organisatrice a su trouver la bonne recette, basée sur un subtil mélange entre sport, nature, patrimoine et découverte des territoires en Périgord.

Devant un tel engouement, on comprend mieux pourquoi, malgré la température plutôt fraîche, il régnait une effervescence plutôt inhabituelle à Saint-Léon-sur-Vézère, ce dimanche matin. Et pour cause, c’est depuis ce petit village d’à peine plus de 400 habitants qu’était donné le départ de cette 3ème édition.

Au programme, un trail (sur lequel on comptait pas moins de 1 450 inscrits) à courir en individuel, par équipe de 2 ou 4 coureurs, sur la distance marathon, une randonnée VTT de 55 km ainsi qu’une marche de 12 km, avec comme lieu d’arrivée le village du Bournat au Bugue.

Pour y parvenir, les organisateurs avaient dessiné un parcours passant aux abords de sites majestueux (site troglodytique de la Roque Saint-Christophe, château de Commarque, Les Eyzies…), le long de la vallée de la Vézère.

Dès le coup de feu, c’est parti très vite devant.

Steve LECLERC (Périgueux Running) qui participait cette année en duo, s’est immédiatement porté en tête à l’entame de la première difficulté, en bas de la côte de Jor. Derrière, Thierry BREUIL (KM19 Branceilles / team KALENJI), inscrit de dernière minute en solo et en pleine préparation de la Transrun qui aura lieu dans 15 jours, suivait de près. On voyait également se dessiner un petit groupe d’une quinzaine de coureurs parmi lesquels se mêlaient des participants inscrits en individuel et des relayeurs.

Steve LECLERC n’a cessé d’accentuer son avance pour arriver en tête au château de Commarque, à la mi-course, en un peu moins d’1h24′ de course. Ce qui, compte tenu du profil du tracé et de la longueur du premier relais en duo (un peu plus de 20,5 km) constitue une performance de tout premier ordre.

Malheureusement pour lui, son partenaire de relais a connu un peu moins de réussite sur la suite du parcours et les 7′ d’avance glanées sur le deuxième du relais en duo n’auront pas suffit à assurer leur victoire.

thierry-breuil-1Après un départ tout aussi tonitruant, sur l’épreuve solo, Thierry BREUIL est également passé en tête à Commarque.

A ce stade de la course, il restait encore trois ascensions à négocier sur les 10 km suivants. Le reste de la course à partir des Eyzies ne présentait pas de difficultés, si l’on excepte le fait que la distance totale du parcours ne faisait pas 42 km mais près de 46,5 km. Un détail qui a son importance, surtout sur longue distance…

Finalement, l’écart creusé en début de course aura été décisif. C’est sur ce confortable matelas d’avance que Thierry BREUIL va gérer sa fin de course, en compagnie du premier relayeur en duo, et l’emporter sans frémir après 3h26′ de course, avec plus de 6′ d’avance sur le girondin Etienne GAYLORD.

Le podium masculin est complété par Ludwig VAN RHIJN.

Du côté des filles, Annabelle SOURIAU (Périgueux Running) réalise une course de très haut niveau, en terminant 6ème du classement scratch, devant nombre de coureurs chevronnés. De bonne augure en vue du trail des Gendarmes et des Voleurs de Temps qui sera son prochain objectif de course. Derrière, la concurrence est relayée à près d’une heure avec une Jeannette ROGERS, spécialiste des longues distances, toujours placée sur les courses locales. Agnès DISIER (Athlétique Saint-Pantaléon) prend la 3ème place.

On retiendra que le meilleur chrono a été réalisé par une équipe en relais composée de 4 coureurs locaux venus de Condat, première à franchir la ligne en 3h24′, presque main dans la main avec un duo composé de 2 licenciés du PNA Sarlat qui termine à quelques secondes derrière.

Résultats détaillés d’ensemble et des épreuves en relais : site OK-TIME.

Photos :

Vidéos :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s