3ème édition du trail urbain de la Saint Louis – Le Bugue – 25/08/2016

Edition de la maturité pour le trail urbain du Bugue qui était organisé pour la troisième année consécutive, jeudi 25 août 2016, à l’occasion de la fête de la St Louis.

Même si le nombre de participants est en retrait sensible par rapport à 2015, avec près de 90 coureurs classés, on peut dire que ce rendez-vous est désormais installé dans le calendrier départemental des courses hors stade.

Comme lors des deux précédentes éditions, les coureurs n’ont pas eu besoin de beaucoup s’échauffer avec les conditions caniculaires qui sévissent depuis le début de la semaine. Des conditions délicates qui expliquent peut être, en partie, le recul de participation.

Sur un parcours remanié, avec une aire de départ et d’arrivée déportée de l’autre côté de la Vézère, les locaux ont dû, cette année encore, composer avec l’adversité des coureurs en villégiature en Périgord.

(Kévin Bourg)

Sur le trail de 11 km, on a assisté à un scénario de course relativement limpide avec la prise de commandement, dès les premiers hectomètres, de trois hommes : Kevin Bourg (CA Périgueux Athlétisme), Mathieu Bayle (PNA Sarlat) et Yves Thomas (Pays de Paimpol Athlétisme – Team Sport 2000).

(Yves Thomas)

Titulaire d’un record sur 10 km en 31’20, ce dernier a finalement fait parler sa pointe de vitesse pour s’imposer au terme d’une course solide. Il franchit donc la ligne en 38’30, suivi à 40 secondes par Kevin Bourg. Mathieu Bayle complète le podium en un peu plus de 40 minutes, reléguant la concurrence à plus de 4 minutes.

(Mathieu Bayle)

Chez les filles, en revanche, Hélène Da Costa Vale (BAC) a su résister aux assauts des prétendantes extra-départementales et franchit la ligne victorieuse, après un peu plus de 46 minutes d’efforts. Nina Rolland (54) et Margaux Lemouton (77) héritent des accessits.

Da Costa Vale

(Hélène Da Costa Vale, au centre)

Avec un tour de moins à parcourir, Frédéric Maly (Périgueux Running) s’impose assez nettement sur le trail de 6 km. Elisio Da Silva (24) et Pierre-Etienne Petit (33) terminent dans un mouchoir de poche, respectivement à la deuxième et troisième place.

(Frédéric Maly)

Du côté des féminines, comme sur le 11 km, c’est Anaïs Lachaud, une locale habituée des podiums, qui remporte la mise en 37’08. Virginie Guillemet suit à près de 6′ et Diana Georgy assure un deuxième podium au PNA Sarlat en s’emparant de la troisième place.

Lachaud

(Anaïs Lachaud)

Album photos

Résultats :

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s