Le parcours officiel du marathon du Grand Périgueux en détails

A l’image de nombreuses courses actuellement (dont le marathon de Nice-Cannes qui a finalement été maintenu), c’est un parcours qui a dû être retouché à plusieurs reprises que les coureurs du marathon du Grand Périgueux découvriront dimanche prochain.

Conservant le « cahier des charges » qui avait été fixé initialement par les organisateurs, les participants retrouveront un parcours faisant la part belle à la voie verte des berges de l’Isle, sur un revêtement goudronné sur sa presque totalité, et s’avérant même plus roulant encore que prévu.

En effet, avec un dénivelé positif de 85 m que nous avons mesuré lors de l’ultime reconnaissance (contre 156 m de D+ annoncé à l’origine), difficile de faire plus plat.

Sans titre.jpg

Suivant une boucle, avec comme départ et arrivée l’esplanade de la mairie de Boulazac, les coureurs auront à effectuer le tour de la toute nouvelle médiathèque, avant de rejoindre la passerelle Jean Ferrat enjambant l’Isle.

15109780362_8b71e149a7_c

Ils prendront la direction du centre ville de Périgueux, en empruntant la voie verte qu’ils quitteront au niveau du Pont des Barris, peu après le 4ème km, pour traverser la rivière et passer au pied de la cathédrale Saint-Front.

DSC02749A ce niveau, le parcours s’élève légèrement sur une portion d’environ 300 m qui constituera l’unique difficulté en terme de montée.

S’ensuivra ensuite une petite balade de 3,5 km dans la ville, à la découverte du jardin public et de la tour de Vésone, avec de nombreux changements de direction où il faudra pas mal relancer pour garder le rythme.

Le retour sur la voie verte s’effectuera au 8ème km, pour enchaîner sur le chemin de promenade du canal et la voie des stades.

26180895956_01b95b6300_kL’arrivée au niveau de la route d’Angoulême, située au km 11, marquera un des points délicats du parcours où, compte-tenu de l’étroitesse, il faudra être vigilant car les derniers concurrents pourraient voir revenir vers eux la tête du peloton les croiser en sens inverse. A noter que cette portion de 600 m est également en faux plat montant.

Le Gour de l’Arche sera ensuite en vue, avant d’attaquer la traversée du golf municipal.

Le 13ème km marquera l’entrée dans la zone commerciale, sans doute la partie la moins plaisante du circuit, mais qui permettra de rejoindre le complexe sportif de Chercuzac et ses alentours.

Arrivés au 15,5 km, les coureurs effectuerons un premier demi-tour pour reprendre la voie verte passant de l’autre côté du golf, partie caractérisée par de magnifiques haies en osier. Il faudra jouer à ce niveau avec les oscillations en forme de dos d’âne du revêtement.

11211829464_d696e25eb1_o

Les coureurs retrouveront le passage le long de la route d’Angoulême, un peu avant le 20ème km, où les premiers chassés-croisés pourraient arriver.

Le faux plat, descendant cette fois-ci, permettra de relancer et ce d’autant plus que, excepté sur le chemin de halage en calcaire où le rendement sera un peu moins bon, les 5 km qui suivront seront très plats.

Le 25ème km sera celui du passage pour les relais, qui aura lieu place du 8 mai 1945. Un ravitaillement plus copieux vous attendra également à ce niveau.

La passerelle Japhet franchie, les coureurs longeront le quartier Saint-Georges, pour arriver jusqu’à celle de Barnabé située 2 km plus loin.

Ils poursuivront comme cela, en sens inverse par rapport à l’aller, jusqu’à hauteur du pont Jean Ferrat (km 29), où il faudra être fort mentalement car, malgré la proximité de la ligne d’arrivée, ils devront continuer tout droit leur chemin en direction du pont de Charriéras (km 34).

7823

La petit boucle de 2,5 km en suivant pourrait sembler bien longue, pour certains, au moment d’aborder la longue ligne droite le long de l’aéroport. Pour se distraire, ils pourront toujours observer le ballet des avions, petits ou grands, dans le ciel.

Restera à négocier les 6 derniers km, pour attaquer la partie finale qui mènera jusqu’à la ligne d’arrivée, située sur le parvis de la mairie.

12790860_1670618716521565_7323328374416315253_n

Bref, avec une telle configuration, vous l’aurez compris, vous ne serez jamais seul, que ce soit pour recevoir les encouragements de la part du public qui, espérons-le, sera nombreux le long du parcours, que des coureurs faisant partie de vos connaissances, qui pourraient vous précéder ou vous suivre pendant le marathon.

Une fois arrivé au terme de ce parcours, le Grand Périgueux et la voie verte des Berges de l’Isle qui traverse l’agglomération ne devraient alors plus avoir de secret pour vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s