Aïga Trail : partez à l’aventure entre causse et Auvézère en Périgord

C’est grâce à la volonté commune de 3 associations (les Bull d’Auvézère, Gorges Auvézère Sensations et les Sans Bornes du Diable) que l’Aïga trail a pu voir le jour.

Alors que les inscriptions viennent d’ouvrir, nous sommes allés à la rencontre de David Monribot, président des Bull d’Auvézère, pour qu’il nous en dise un peu plus sur cette course en ligne de 53 km dont la première édition, qui reliera Saint-Mesmin à Cubjac, aura lieu le 29 janvier prochain.

telechargement

Bonjour David. Peux-tu nous dire comment est venue l’idée de créer ce trail ?

Cela faisait plus de 2 ans que l’idée trottait dans notre tête avec Jean-Pierre Lagorce. On va dire que l’arrêt de l’hivernal trail de Grand Brassac a servi de déclencheur. Un créneau au niveau du calendrier s’est libéré. C’était une bonne opportunité pour lancer notre projet.

Entre Saint-Mesmin, Cherveix-Cubas, Saint-Raphaël et Cubjac, les coureurs auront un peu l’impression de faire 4 courses en une puisqu’ils retrouveront sans doute des passages communs avec le trail des Gorges de l’Auvézère, celui des Mouflons, du Marathon des Forts 2017 et des Buissonnières Cubjac trail. Pour faire l’Aïga trail, vous avez pris le meilleur des ingrédients de chacune de ces courses et agité le tout, non ?

C’est pas faux, en effet. Il faut dire que ce territoire des Causses et Rivière en Périgord est un sacré terrain de jeu qui se prête particulièrement bien à la pratique des sports de plein air. Le GR 646 et l’Auvézère nous ont servi en quelque sorte de fil conducteur pour tracer le parcours de la course.

La course fonctionnera-t-elle comme sur le modèle de la Tulle-Brive-Nature, avec un départ en alternance une année sur 2 entre Saint-Mesmin et Cubjac ?

Contrairement par exemple au Marathon des Forts, si le succès est au rendez-vous, nous espérons pérenniser l’événement dans la durée. On s’est dit que ce serait une bonne idée d’inverser le sens de la course tous les ans, ne serait-ce que pour casser la routine et changer les habitudes. Car, si cette année nous aurons un dénivelé cumulé positif de 1 200 m, à l’inverse cela monte davantage, et nous aurons alors plus de 1 400 m à l’arrivée à Saint-Mesmin. Même si le parcours reste identique, les coureurs auront ainsi l’impression de ne pas participer tout à fait à la même course

Vous venez de faire la reconnaissance et le mesurage du parcours qui fera 53 km pour un dénivelé positif de 1 200 m. Peux-tu nous en dire un peu plus à ce sujet ?

Pour les 2 courses (solo et relais à 3) on partira à la même heure de Saint-Mesmin en direction de Cherveix-Cubas, où aura lieu le premier relais situé au 17ème km. Les coureurs traverserons ensuite St-Raphaël pour rejoindre Tourtoirac. Ils devront passer par le Col de La Grange, bien connu des cyclistes, avant d’arriver à St-Pantaly-d’Ans où s’effectuera le 2ème relais. La plupart des passages sur ce tronçon sont inédits et propres à notre course. A ce niveau, les coureurs seront en totale découverte. Il ne restera plus alors que 10 km avant d’arriver au stade de Cubjac.

parcours-aiga-trail

Même si ce n’est pas de la moyenne montagne, car on n’est pas non plus au Sancy, les concurrents devront néanmoins s’attendre à un parcours qui laisse peu de répit, avec de nombreuses relances, fait de montées et de descentes. Pour les coureurs en solo qui auront à accomplir dans l’intégralité les 53 km, il faudra bien savoir gérer son effort.

Dénivelé Aïga trail.png

Y aura-t-il des passages techniques prévus (montée ou descente à la corde, passage sur pont suspendu…) ?

Même si le tracé a été fait par et pour des traileurs avant tout, on a malgré tout voulu rendre le parcours accessible au plus grand nombre en évitant autant que possible les difficultés techniques.

L’Auvézère est un peu capricieuse en cette période de l’année. Vous ne craignez pas les risques d’inondation ?

Comme son nom l’indique, notre course suit le fil de l’eau. C’est vrai que l’an dernier la météo particulièrement pluvieuse avait rendu incertaine jusqu’à la dernière semaine l’organisation du trail des Gorges de l’Auvézère à St-Mesmin. Mais, on reste confiant, car il s’agissait de conditions exceptionnelles.

On sait bien que les jours sont plus courts en hiver. Mais avec un départ à 9 h, pourquoi rendre obligatoire le port d’une lampe frontale ?

S’agissant d’un trail hivernal, en cette période de l’année la visibilité en plein jour est parfois aléatoire. Ajouté à cela le fait que les coureurs auront à passer par l’ancien tunnel ferroviaire de St-Raphaël, long de plus de 600 m, on a préféré jouer la prudence en rendant obligatoire cet équipement pour des questions de sécurité.

(crédit photos – 3 Sports et Trail)

Lors de la reconnaissance à VTT, nous avons mis près de 6 h 30 pour faire le parcours dans sa totalité. A pied, nombreux sont ceux qui mettront plus de temps et, avec un départ à 9 h, risqueront d’arriver à la tombée de la nuit.

Au niveau du règlement, y aura-t-il d’autre matériel obligatoire ?

Les coureurs devront également se munir d’une éco-tasse qui leur sera remise gratuitement avec la dotation de départ. Pour le reste, s’agissant d’une course en semi-autonomie, chacun devra faire en sorte d’emporter avec lui le minimum nécessaire en liquide et en solide pour pourvoir s’alimenter, en cas de besoin, entre les 3 points de ravitaillement prévus sur le parcours.

Y aura-t il un classement différencié pour les relais homme, femme et mixte ?

Sur le solo, nous avons prévu de récompenser les 5 premiers homme et femme du classement scratch. Pour ce qui concerne les relais, les 1er de chaque catégorie (homme, femme et mixte) seront récompensés.

Après 53 km, les coureurs auront sans doute besoin de reprendre des forces. Qu’avez-vous prévu au niveau de la restauration d’après course ?

Le repas aura lieu à La Boissière d’Ans, moyennant 10 € (sur réservation).

Dernière question que beaucoup de coureurs se posent. Le pâtissier de formation que tu es mettra-t-il la main à la pâte, et y aura-t-il tes fameux cannelés sur les tables de ravitaillement ?

Ça, vous ne le saurez qu’en vous inscrivant ! Pour cela, vous avez jusqu’au 27 janvier pour le faire sur le site Ikinoa.  Attention, car il n’y aura pas d’inscription sur place le jour de la course.

Informations complémentaires :

Retrait des dossards : à Cubjac à partir de 5 h 30

Navette gratuite (pour les solos uniquement) : départ de Cubjac à 7 h 00 direction St-Mesmin

Départ de la course : depuis St-Mesmin à 9 h 00 (pour les 2 courses)

Douches à l’arrivée au stade à Cubjac

Repas à la salle des fêtes de La Boissière d’Ans

Relais 1 : St Mesmin / Cherveix-Cubas 17km D+ 412 m.

Relais 2 : Cherveix-Cubas / St-Pantaly d’Ans 26km D+ 590 m, frontale obligatoire.

Relais 3 : St Pantaly d’Ans / Cubjac 10km D+ 222 m, frontale obligatoire (ouvert aux cadets).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s