Vestes d’hydratation S-LAB Sense Ultra Set et S-LAB Sense Set de SALOMON

Surfant sur la vague du minimalisme, SALOMON a sorti en début d’année une nouvelle gamme de sacs, ou plutôt de vestes et gilets d’hydratation tout à fait novatrice, inspirée du célèbre S-Lab Adv. Skin.

Ce nouveau produit se décline en deux versions : le S-LAB Sense Set et le S-LAB Sense Ultra Set, d’une capacité de portage respective de 1 et 3 litres.

S-Lab Sense Ultra Set 1

Nous avons pu nous procurer un des premiers exemplaires du modèle Ultra Set, ce qui nous a permis de le tester en conditions réelles, sur plusieurs sorties d’entraînement ainsi qu’en course, lors du trail des gorges de l’Auvézère (29,6 km – 1300 D+).

Conçues de façon à en réduire le poids au maximum, les vestes S-LAB Sense Set et Ultra Set s’adressent aux coureurs privilégiant les solutions de portage sur l’avant.

Lorsque l’on découvre le produit, le premier sentiment qui vient en effet à l’esprit c’est son extrême légèreté, donnant à l’ensemble une fausse impression de fragilité. Avec seulement 90 gr pour le Set et 110 gr pour l’Ultra Set, on se situe à des niveaux de poids jamais atteints jusqu’à ce jour, même en comparaison des ceintures d’hydratation.

Incontestablement, de par sa conception ce produit se rapproche plus du textile que du sac, à tel point qu’une fois sur le dos, en hiver, il peut tout à fait remplir la fonction de deuxième couche.

L’utilisation de matériaux souples et respirants ainsi que l’absence de coutures saillantes confère au produit un confort tel que, à l’instar de certains modèles de chaussures, on serait même tenté de le porter directement au contact de la peau.

Du côté du dispositif d’hydratation, celui proposé s’avère similaire à celui du S-LAB Adv. Skin Hydro. Il se compose de 2 soft flasks de 500 ml qui trouvent leur place à l’avant, sur les bretelles. En revanche, sur ces modèles plus minimalistes, le recours à une poche à eau n’a pas été prévu. Rien n’empêche toutefois de glisser dans l’une des 2 poches latérales une autre flasque, en lieu et place des gels ou des barres, sachant que SALOMON propose dans sa gamme toute une variété de gourdes souples ou rigides dont la capacité varie de 150 à 600 ml.

Ultra set détails

Le système de portage est composé de nombreuses poches et rangements astucieusement répartis avec :

– 2 poches latérales zippées ;

– 2 poches élastiques sur les bretelles faisant office de compartiment pour les soft flasks, et deux autres poches élastiques sur la partie inférieure des bretelles ;

– une autre poche élastique à droite et une pochette zippée à gauche sont disposées sur la partie supérieure des bretelles.

Pascal%20S-lab%20sense%20ultra%20set

Le S-LAB Ultra Set présente la caractéristique de disposer en plus d’une poche arrière de grand volume et d’une petite poche élastique placée sur la partie inférieure, au dos de la veste, qui le différencie du Sense Set.

Ces rangements permettent sans difficulté de glisser l’essentiel : gels, barres énergétiques, clés, smartphone, veste de pluie ou couverture de survie (non fournie), en complément du sifflet fixé sur une des bretelles. Il n’est en revanche pas possible d’envisager le transport d’équipements volumineux. De même, rien n’a été prévu pour la fixation de bâtons.

Ces limitations en terme de portage réduisent donc plutôt l’usage de ces 2 vestes à des épreuves de courte et moyenne distance et, en tout état de cause, aux trails dont les exigences réglementaires n’imposent pas une trop longue liste d’équipements obligatoires.

Sur le terrain, le test de la veste S-LAB Ultra Set a permis de confirmer les premières impressions. En statique comme en mouvement, celle-ci s’avère extrêmement stable et parfaitement ajustée au corps. Chargée avec les 2 soft flasks pleines et quelques gels, le ballottement reste faible. La veste offre une grande liberté de mouvements et ne procure pas de gêne particulière, que ce soit au niveau gestuel ou respiratoire, y compris dans les phases techniques où l’engagement du haut du corps est requis.

S-Lab Sense Ultra Set 3

Tout n’est cependant pas parfait sur cette veste.

Sur notre modèle de test, les sangles de fixation ont eu tendance à se desserrer sur la durée. Il doit toutefois être possible d’y remédier facilement grâce à l’ajout d’un point de couture ou l’utilisation d’une épingle à nourrice.

Par ailleurs, le système de serrage gagnerait, à notre avis, à être complété par une troisième sangle pectorale.

S’agissant du système d’hydratation, la manipulation des soft flasks s’est révélée assez fastidieuse, de sorte qu’il est préférable de s’hydrater directement sans les sortir de leur poche. Le portage placé haut permet de le faire sans problème.

On a pu constater également qu’elles avaient tendance à se recroqueviller dans leur poche, au fur et à mesure qu’elles se vidaient. De ce point de vue, rien n’empêche de les remplacer par des bidons rigides de 500 ml. Nous avons d’ailleurs fait le test avec des bouteilles de la marque POWERADE. Celles-ci se sont insérées sans difficulté dans le logement prévu à cet effet. Reste qu’avec de telles bouteilles vous perdez le bénéfice du vide d’air et de l’absence de bruit de liquide en courant que procure l’utilisation des flasques. Pour éviter ce phénomène d’aplatissement, certains préconisent après avoir bu de souffler dans les flasques pour les rigidifier.

Enfin, d’un point de vue prix, on constate que SALOMON a choisi – comme souvent pour les produits de la marque – d’adopter un positionnement tarifaire assez élevé (100 € pour le Sense Set et 120 € pour le Sense Ultra Set en prix conseillé), tant au regard des produits similaires proposés par les autres marques, que de la capacité de portage disponible qui en fait un produit susceptible de rentrer en concurrence avec les ceintures porte-bidons de grande capacité.

Notre avis

Au final, on peut dire que le bilan est très positif. Les vestes d’hydration S-LAB Sense Ultra Set et S-LAB Sense Set de SALOMON représentent un choix tout à fait adapté aux coureurs à la recherche d’un produit léger, performant, disposant d’une capacité de portage suffisante pour les trails de courte et moyenne distance. On lui préfèrera toutefois le modèle 5, voire 12 litres, pour parer aux besoins et aux aléas climatiques que l’on peut rencontrer sur les courses d’ultra-longues distances.

Caractéristiques 

  • Matériaux doux et respirants
  • Strech, maille 3D
  • 6 poche (Set) 8 poches (Ultra Set) et compartiments de rangement
  • 2 soft flasks de 500 ml fournies
  • 1 sifflet et des inserts réfléchissants pour la sécurité
  • Volume des poches : 1 litre pour le Set et 3 litres pour l’Ultra Set
  • 90 gr (Set) ou 110 gr (Ultra Set)
  • Existe en 3 tailles (XS/S – M/L – XL)
  • 2 coloris disponibles (noir ou blanc)

 Avantages

  • Grande légèreté
  • Fait parfaitement corps avec le coureur
  • Sifflet inclus
  • Design réussi
  • Disponible dans plusieurs tailles
  • Rangements nombreux et astucieux

 Inconvénients

  • Prix élevé
  • Manipulation des soft flasks malaisée
  • Système de serrage perfectible
  • Inadapté au portage d’une poche à eau
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s