Ultra Trail du Périgord : 110 km d’un nouveau parcours testé et approuvé par Frédéric Vidotto

Les jambes devaient sûrement un peu piquer au lendemain de son pari gagné. Car, même si la carcasse du bonhomme est solide, et que Frédéric Vidotto est un habitué des longues distances (il a notamment participé à plusieurs reprises à l’Ultra Trail du Puy Mary Aurillac, à l’Endurance Trail des Templiers à Millau, au Grand Raid des Pyrénées), ça n’est pas rien de parcourir d’une seul traite 110 km sur les chemins vallonnés entourant Lalinde.

15542365_1505920159437046_323373044170635484_n.jpg

En tout cas, c’est le challenge un peu fou que ce dernier s’était lancé pour cet avant dernier dimanche de l’année.

Il faut dire que, en tant qu’organisateur, il ne ménage pas sa peine et n’hésite pas à mouiller sa chemise pour faire en sorte que l’Ultra Trail du Périgord, qui a vu le jour en 2016, devienne une course de référence dans le milieu.

Sans doute un peu échaudé par la mésaventure survenue lors de la première édition, qui avait conduit à sous-estimer la distance réelle du parcours, il s’agissait d’établir en une fois une cartographie ainsi qu’un mesurage précis du nouveau parcours, au moyen d’un relevé GPS. L’idée était aussi de valider en conditions réelles les modifications apportées au futur tracé.

Sans titre.png

Même si l’on peut parler de défi sportif et humain, le but premier n’était donc pas de tenter de battre le record établi par Nicolas Peureux, premier vainqueur de l’épreuve, dans la mesure où le parcours ainsi que les conditions étaient différentes. D’abord au niveau de la météo, car les températures étaient plus clémentes. Ensuite, parce que « Frédito » a également pu bénéficier d’une assistance tout au long de son périple, que ce soit au niveau de ses ravitaillements ou lors de sa progression, avec plusieurs accompagnateurs, à pied ou à vélo, qui se sont relayés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une aide et un soutien qui se sont avérés déterminants arrivé à Limeuil, à mi-parcours, quand l’idée de jeter l’éponge lui a effleuré l’esprit. Un doute qui s’est rapidement dissipé, à la lecture des nombreux encouragements reçus de la part de ses supporters assis derrière leur écran de téléphone portable ou d’ordinateur, informés en temps réel par le suivi live mis en place par OK TIME.

LOGO-OKtime-fondblanc.jpg

Parti à 7 h 00 de la base de loisirs de la Guillou à Lalinde, il aura finalement fallu 11 h 50 au président des Coureurs du Périgord pour boucler le parcours.

Un chrono de tout premier plan qui permettra d’établir un temps de référence pour déterminer les temps de passage des coureurs, pour la prochaine édition de l’UTDP qui aura lieu le 27 mai 2017.

Nouveau défi relevé donc pour notre ultra-traileur qui, à peine la ligne d’arrivée franchie, a tenu à remercier toutes les personnes qui ont bien voulu le suivre dans cette aventure, sans oublier ses sponsors Endurance Shop Périgueux, Trailstore.fr (parce que 110 km, ça use forcément un peu les souliers) et le journal le Démocrate, sans qui rien de tout cela n’aurait été possible.

logo_trailstore

Si vous voulez en savoir plus, sachez qu’une vidéo avec de nombreuses prises de vue faites au moyen d’un drone est actuellement en préparation. Nous aurons également l’occasion de revenir prochainement, plus en détails, sur les différents parcours de la 2ème édition de l’UTDP.

Reportage photo : Off de l’UTDP et de la rivière Dordogne (En suivant le vent)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s